Des chiffres aujourd’hui pour construire demain !

L’Enquête de recensement prévue en 2021 a été exceptionnellement reportée d’une année en raison de la crise sanitaire. Elle se déroulera donc du 20 janvier 2022 au 19 février 2022. Des dispositions particulières pourront être prises si la situation sanitaire imposait à nouveau des mesures de précaution.
Le recensement permet de connaître le nombre de personnes qui vivent en France, et plus précisément la population officielle de la commune nouvelle de Gouville sur Mer.
Ses résultats sont très importants, car ils sont utilisés pour la calculer la participation de l’Etat au budget de la commune : plus Gouville sur Mer est peuplée, plus l’aide financière est élevée.
Par ailleurs, pour ouvrir une crèche, installer un commerce, construire des logements ou développer les moyens de transport sont des projets s’appuyant sur la connaissance fine de la population (âge, profession, moyens de transport, conditions de logement…) Enfin, le recensement aide également les professionnels à mieux connaître leurs marchés, et les associations leur public.
En bref, le recensement permet d’ajuster l’action publique aux besoins de la population. C’est pourquoi il est essentiel que chacun y participe !

Le recensement, c’est simple : Répondez par internet comme 60 % des personnes recensées


Les agents recenseurs sont recrutés par la commune et vous pouvez dès à présent postuler, si cela vous intéresse. Lors de la période d’enquête, un agent, muni d’une carte officielle, et tenu au secret professionnel, vous remettra vos codes de connexion pour vous recenser en ligne. Si vous ne pouvez pas répondre en ligne, il vous remettra des questionnaires papier qu’il viendra ensuite récupérer à un moment convenu avec vous.
Vos réponses sont strictement confidentielles. Elles seront remises à l’INSEE pour établir des statistiques rigoureusement anonymes conformément aux lois qui protègent votre vie privée.

Votre participation au recensement est essentielle, gratuite et rendue obligatoire par la loi, mais c’est avant tout un devoir civique, simple et utile à tous. Ne répondez pas surtout aux sites frauduleux qui vous réclameraient de l’argent !